Vous êtes ici : Articles Article : Frichti lève 12 millions d'euros pour livrer ses repas «faits maison»


Le web est une fourmilière d’information, le choix de la meilleure solution s’arrête souvent sur la première page sensée trouvée, notre site repose sur du vécu professionnel et vous propose un annuaire communautaire pour aider nous à retrouver les sites utiles à notre besoin quotidien que nous nous efforçons de cibler au mieux et ceci pour éviter que nous soyons perdus par la multitude de résultats sur les moteurs de recherche. Si vous connaissez des sites qui seraient intéressants à partager avec la communauté alors n´hésitez pas à nous les soumettre. Attention, il faut bien-sûr que cela soit utile pour tout le monde et pas que pour votre intérêt personnel. En créant un compte sur notre site, vous pouvez aussi classer facilement les sites qui vous intéressent en les ajoutant à vos favoris. Cette méthode vous permettra de les retrouver quelque soit votre support (pc, smartphone, tablette, ...) en vous connectant simplement à votre compte sur notre site ensemble-partageons.fr.
Frichti lève 12 millions d'euros pour livrer ses repas «faits maison»

Dimanche 10 Avril 2016

Après seulement sept mois d'existence, Frichti entre dans la cour des grands. La start-up spécialisée dans la livraison de repas vient de boucler un tour de table de 12 millions d'euros, notamment auprès des fonds d'investissement Idinvest et Alven Capital. Céline Lazorthes (fondatrice de Leetchi), Céline Orjubin (cofondatrice de My Little Paris) et Pierre Valade (ancien PDG de Sunrise, vendu à Microsoft) entrent à leur tour au capital de la jeune pousse française. Celle-ci avait déjà bénéficié en novembre d'un premier investissement d'Alven Capital, à hauteur d'un million d'euros, quelques semaines à peine après sa création. Cette nouvelle levée de fonds doit permettre à Frichti d'étendre ses horaires de livraison et de se développer dans d'autres villes françaises, le service n'étant pour l'instant disponible qu'à Paris. Elle servira également à financer la centaine d'embauches prévue d'ici l'été, pour renforcer l'équipe qui compte déjà une centaine de personnes.

Lire la suite ...  © Copyright auteur(s) de lefigaro.fr